Menu Accueil

Chien-Loup de Serge Joncour

CHIEN LOUP

1914, Orcières, village du Lot, première guerre mondiale… Wolfgang, allemand et dompteur de lions se trouvait là le jour de la déclaration du conflit. Impossible de retourner en Allemagne, il reste bloqué en France avec ses fauves. Le Maire lui octroie la jouissance d’une maison isolée sur les hauteurs afin qu’il puisse se cacher avec ses animaux. Charge à lui de les nourrir. Les hommes ont été mobilisés. Les femmes et les enfants prennent en charge les tâches des absents et ne savent pas trop quoi penser de ce dompteur.

EXTRAIT

Ce jour là on ne balança pas le Boche, on envoya tout de même le Piqueur pour lui demander de décamper. Le vieux Lucien était un home robuste de soixante-quinze ans, on l’appelait le Piqueur à cause de la chasse. Du temps où il cavalait, il débusquait tous les gibiers avec ses chiens. C’est donc en piqueur que le vieux Lucien sera monté un matin pour lui dire de déguerpir à l’Allemand. Après tout, des tigres et des lions n’avaient rien à faire là, tout comme le fer de leurs cages et ces roches à nu qui attiraient la foudre, depuis qu’ils étaient là-haut le mont d’Orcières ne faisaient plus seulement peur, il rendait fou.

2017, l’ère des réseaux sociaux… Franck, producteur de documentaires, et Lise, son épouse, décident de louer un gîte à Orcières pour leurs vacances. Au diable le wifi, les portables et les ordinateurs !

EXTRAIT

L’annonce parlait de calme, de paix assurée, d’un gîte perdu au milieu des collines. Trois photos donnaient peu à voir mais confirmaient cette impression d’ensemble. Une vue satellite embrasait le parc régional du causse vert, en zoomant on devinait la maison isolée dans un océan de verdure, entourée de combes et de crêtes. Lise était sûre d’avoir trouvé là un coin tranquille. D’autres auraient dit paumé.

A leur arrivée, Franck et Lise, parisiens dans l’âme, sont happés par la beauté de l’endroit. Enfin, surtout Lise car elle a un besoin immense de se reconnecter à la nature. Franck, lui, chasse le wifi. Toute cette nature le rend fou, c’est trop sauvage, il n’y a personne. Le wifi ne passe pas, il faut aller au village à quelques kilomètres de la maison qu’ils ont loué.

Sans nouvelles de ses deux jeunes associés qui sont sur une affaire importante, il craint de se faire doubler. Ces vacances, c’est une idée de Lise. Il préfère les pavés de la capitale ! Alors que la nuit tombe, les cris glaçants d’animaux sauvages leur paraissent bien étranges.

Ma note : 4/5

Ce que j’en pense…

Avec Serge Joncour, j’ai retrouvé cette ambiance du monde paysan, les horreurs de la guerre et les croyances. Il aime le monde rural, la nature et parfois sa sauvagerie. J’ai aussi constaté que la reconnaissance des femmes qui avaient travaillé à la place les hommes pendant la guerre fût très timide. Pendant toutes ces années, elles ont été courageuses et infatigables que ce soit dans les champs ou les usines. Elles ont maintenu à flot l’économie.

Mais pourquoi ces deux époques sont-elles reliées ? En cent ans d’écart, le monde est devenu virtuel. Les géants du web font tourner la tête aux jeunes loups dont les dents rayent le parquet dans tous les domaines. C’est un monde d’enjeux et de pouvoir dans lequel il vaut mieux être chasseur que proie. Je me suis attachée aux personnages de cette atmosphère pleine de suspense ainsi qu’à la description de la nature.

Une belle lecture qui parle du temps malgré une fin un peu rapide à mon goût par rapport au corps du roman.

L’auteur…

Serge Joncour — Wikipédia

Serge Joncour est un écrivain français né à Paris le 28 novembre 1961. Après avoir exercé différents métiers, comme maître-nageur et publicitaire, il publie son premier livre, intitulé Vu, en 1998. S’articulant autour d’un crash d’avion en pleine campagne, ce premier roman est récompensé par le prix Jean-Freustié.

Tout en poursuivant l’écriture de ses romans, Serge Joncour écrit également le scénario du film Elle s’appelait Sarah, tiré de l’œuvre éponyme de Tatiana de Rosnay. Il fait aussi partie des écrivains qui interviennent dans l’émission de radio Des Papous dans la tête sur France Culture.

Parmi les différents livres de Serge Joncour, deux ont été adaptés au cinéma : U.V., en 2007, et L’Idole, couronné par le prix de l’Humour noir et adapté en 2012 sous le titre Superstar. Serge Joncour est lauréat de plusieurs prix, notamment le prix Interallié pour Repose-toi sur moi, paru en 2016. Il est Chevalier de la Légion d’honneur depuis le 14 avril 2017.

Source : http://www.lecteurs.com

Chien-Loup

Auteur : Serge Joncour

Editions Flammarion

Nombre de pages : 480

Publication : août 2018

Coût : 21,00 €

EAN : 9782081421110

Editions J’ai lu

Nombre de pages : 538

Publication : juillet 2019

Coût : 8,50 €

EAN : 9782290155097

Prix Landerneau des Lecteurs 2018

Catégories :Auteur français Littérature française Rentrée Littéraire 2018 Roman Roman inspiré de faits historiques

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :