Menu Accueil

A bout de souffle !

Nous assistons à la vie journalière d’un couple vampirisé par leurs quatre enfants hyper-gâtés, devenus de jeunes adultes sans projets réels dans la tête bénéficiant d’une vie facile.

Dominic, l’aîné de la fratrie est dans la marine. Il est obsédé par la personnalité de la femme noire, ce qui ne plait pas toujours à ses parents. Tina, vit avec un ancien militaire devenu surfeur et qui est toujours prêt pour vider le frigo de ses beaux-parents. De plus, son QI proche de zéro n’en fait pas le préféré de la famille. Denny, 22 ans, est persuadé qu’Hollywood n’attend plus que lui mais pour cela alors il doit se soustraire à ses obligations militaires. Jamie, le dernier semble normal par rapport aux autres !

Par contre, le couple d’Harriet et Henry Molise frise la colocation.

EXTRAIT

Les lasagnes étaient trop cuites, la sauce avait durci sur les bords. La salade aussi semblait cuite, et les zucchini réduits en purée. Je picorais dans mon assiette en observant ma femme. Son visage s’était arrondi en forme de lune, car elle avait cinq kilos de trop et suivant un régime. Mais ce soir, elle mangeait sans retenue, à grands coups de fourchette, et je l’entendais mastiquer. Mais ce n’était pas le moment de la critiquer, si bien que je me suis tu.

Harriet s’est toujours dévouée en faveur de son mari et de ses enfants. Son époux, Henry, est un écrivain au succès périmé. Il s’était fait connaître en publiant un best-seller il y a vingt-cinq ans. Mais depuis des années, les mots n’arrivent plus sous sa plume… Il est persuadé que ses enfants nuisent à son inspiration et rêve de s’en débarrasser !

Un jour, il découvre un énorme chien dans son jardin et décide de le garder contre l’avis de sa femme. Il le baptise «Stupide». Cet animal est dépourvu de bonnes manières canines ce qui plaît énormément à Henry. Il voit en lui tout ce qu’un être humain n’ose pas faire en société.

EXTRAIT

Au réveil, ma première pensée a été pour le chien et je suis sorti du lit d’un pas chancelant. j’ai éclaboussé d’eau mon visage et regardé vers le sud par la fenêtre. La journée s’annonçait splendide. L’orage avait lavé puis astiqué le monde. La mer était une immense tarte aux mûres et le ciel brillait comme le manteau de la Madone. L’air sentait le pin et le sel. Je distinguais les îles de Santa Barbara distantes de quarante miles, à cheval sur l’horizon comme une bande de baleines bleues. C’était le genre de journée qui torturait un écrivain, si belle qu’il savait d’avance qu’elle lui volerait toute son ambition, étoufferait la moindre idée née de son cerveau.

Ma note : CHAT NOTESCHAT NOTESCHAT NOTESBARRE OBLIQUECHAT NOTESCHAT NOTES

Ce que j’en pense…

 

Dans ce livre, nous sommes spectateurs d’une comédie sans concession déroulant la chute d’un homme, d’un mari, d’un père de famille. C’est la naissance d’un loser… John Fante n’épargne pas non plus l’implacable obligation de réussite américaine assaisonnée d’une bonne ration du «regard des autres».

Agacé par toute sa famille et se considérant comme un raté, Harry envoie au diable son ingrate progéniture et son épouse. Il est conscient de ses failles vis-à-vis de sa famille et de sa femme et cela le rend amer et aigri.

Mon chien stupide est l’histoire de l’usure d’une famille et du couple. Une parodie de l’American way of life. Acide et humoristique cette lecture est une valeur sûre !

 

L’auteur

Livres. Comment devenir fan de John Fante ?

John Fante est un romancier, nouvelliste et scénariste. Il est le fils d’un immigré italien entrepreneur en maçonnerie. Ce dernier est un gros buveur, violent, qui délaissera sa famille au moment de la crise de 1929.

À 20 ans, il se rend à Los Angeles où il travaille dans une conserverie de poisson et exerce de nombreux petits boulots pour survivre. Lecteur passionné, il commence à écrire des nouvelles. Il est publié pour la première fois en 1932 dans la revue prestigieuse The American Mercury. Jugé trop provocant, son premier roman La route de Los Angeles (« The Road to Los Angeles », 1933) ne sera pas publié de son vivant.

Sa rencontre avec Joyce, une étudiante fortunée, éditrice et écrivain, qu’il épouse en juillet 1937 va lui permettre de s’adonner pendant de longs mois à ses deux passions, le golf et le jeu.

C’est en 1938 que paraît son roman devenu célèbre : Bandini. Puis, Fante mène une carrière de scénariste à Hollywood qui lui permet de vivre largement.

Il est de nouveau publié en 1952 avec le livre Pleins de vie (« Full of Life ») qui connaît un beau succès. De 1950 à 1956, John Fante vit sous le règne de l’abondance; il travail notamment pour la Fox et la MGM et sera nommé aux oscars du meilleur scénario en 1957 pour « Pleins de vie ».

Il tomba dans un oubli relatif jusqu’à ce que Charles Bukowski qui le vénérait, entreprenne avec son ami et éditeur John Martin de Black Sparrow Press, de rééditer Demande à la poussière (« Ask the Dust », 1939). La situation matérielle de Fante s’améliora grâce à l’éditeur et à Bukowski qui le firent redécouvrir au grand public.

À la fin de sa vie, en 1978 il devient aveugle et cul-de-jatte par des complications de son diabète et dictera son dernier roman, Rêves de Bunker Hill (« Dreams from Bunker Hill », 1982) à sa femme Joyce.

Ses romans sont largement autobiographiques et son personnage principal, Bandini, est à son image, écrivain, joueur, menteur, féru d’art et de philosophie.

Mon chien Stupide (« My Dog Stupid »), publié à titre posthume en 1985, a été adapté au cinéma en 2019, réalisé par Yvan Attal.

John Fante eut quatre enfants, dont l’écrivain Dan Fante (1944-2015).

Sources : babelio.com

 

ETOILES NOIRES

 

Mon chien stupide

Auteur : John Fante

Traducteur : Brice Matthieussent

Editions 10-18

Publication : janvier 2002

Nombre de pages : 150

EAN : 9782264034502

Coût : 7,50€

 

Catégories :Auteur Américain Littérature américaine Rentrée littéraire 2002 Roman

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :