Menu Accueil

Ce que femme veut…

Dans la Sicile des années 1900, Giuseppa La Fortuna choisit de s’expatrier en Tunisie avec son mari Francesco et leurs enfants. Il ne lui est plus possible de côtoyer l’aridité en tous genres de ce beau pays, la crainte de la mafia et sa riche belle-famille de propriétaires terriens qui ne fait que de la discréditer aux yeux de son époux et dilapider l’argent de la famille.

EXTRAIT

Je m’appelle Giuseppa La Fortuna. Si j’ai reçu ce nom de « Chance », moi la bâtarde, trouvée sur la ruota du couvent de Girgenti, c’est parce qu’une main anonyme versait régulièrement de l’argent aux religieuses qui m’ont accueillie. Pour mon éducation. Ou pour se dédommager, par ce don, de sa honte.

Giuseppa a une volonté de fer. Enfant abandonnée, élevée dans un couvent, elle a reçu une bonne éducation mais les sœurs l’ont toujours considérée comme une «bâtarde». Elle aurait voulu retrouver sa mère… Jeune fille, elle rencontre Francesco, fils de propriétaires terriens pas très économes.

EXTRAIT

Les religieuses vendaient parfois mes fleurs aux familles de Girgenti. Parce que j’aimais les travaux de la terre, la supérieure a fini par arranger une rencontre avec le dernier fils d’une famille de propriétaires terriens. Il se nomme Francesco et travaille sur le domaine familial. Honorable famille, précise t-elle, comptant parmi les siens un maire et des Mille, rallié au Risorgimento et mort jeune…

Les années ont passé et maintenant toute la famille embarque dans une fragile barque, la peur au ventre pour fuir l’Italie. Malgré ses doutes, Guiseppa veut réussir, surtout depuis que son mari a eu son accident. Il est diminué, résigné et boit de plus en plus. Volontaire et bien décidée à sauver ceux qu’elle aime, elle est prête à prendre des risques pour l’avenir de ses enfants.

EXTRAIT

Assise sur le bois dur et humide de la barque, je repense à la femme du relais de poste : Francesco ressemble à son mari. Mais le faire mourir la nuit, sous la pluie… Même si je n’en pouvais plus d’entendre ses remontrances, ses soupçons, ses reproches. Encore au moment de partir : « Tu es sûre de l’arrivée ? — Oui : après le Cap Bon, l’anse de Tunis. — Qui a choisi ? — Le passeur. — Pauvre naïve, si tu y crois, maintenant qu’il a eu nos sous !

 

Ma note : CHAT NOTESCHAT NOTESCHAT NOTESBARRE OBLIQUECHAT NOTESCHAT NOTES

Ce que j’en pense… 

 

L’immigration des italiens et surtout des siciliens vers l’Afrique du Nord est peu connue. La Fortuna est un court roman sensible mettant en scène une histoire dont le fin était prévisible.

Un roman  émouvant sur  la liberté et l’indépendance des femmes. Le seul petit reproche est que la partie italienne est complètement décrite et racontée mais on ne sait pas grand-chose sur la Tunisie. J’avoue être restée sur ma faim même si j’ai apprécié ce livre.  Peut-être l’objet d’une suite… !

 

L’autrice

Françoise Gallo (auteur de La fortuna) - Babelio

 

Françoise Gallo est une écrivaine et cinéaste.

Née dans une famille sicilienne, elle rejoint à huit ans la Provence. Elle vit à Marseille, puis Aix-en-Provence, où elle étudie la philosophie et l’enseigne un an, avant de devenir journaliste, à Paris, dans la presse écrite.

Elle travaille ensuite à l’Opéra, en France et en Italie ; puis au cinéma en Italie, avec le réalisateur Ermanno Olmi (1931-2018).

Conseillère de Programmes à France 3 Paris, elle commence à écrire et réaliser des films et des documentaires, essentiellement sur des artistes-poètes-philosophes-libertaires; et sur le thème de l’émigration, dont elle est issue.

En 2006, elle signe un film documentaire de 52 minutes, « Stessa Luna », Prix SCAM – Brouillon d’un rêve littéraire, point de départ de l’écriture de son premier roman, « La Fortuna » (2019), inspiré de l’histoire de sa famille, et de tant d’autres.

Elle est également auteure de « La méditerranée des saveurs » (2007), un livre de recettes du bassin méditerranéen, co-écrit avec Touria Agourram.

Sources : babelio.com

 

ETOILES NOIRES

 

La Fortuna

Autrice : Françoise Gallo

Éditions : Liana Lévi  

EAN : 9781034901860

Publication : octobre 2019

Nombre de pages : 144

Coût : 11,99€

Catégories :Auteur français Littérature française Rentrée littéraire 2019 Roman Roman inspiré d'une histoire vraie Romans sur l'immigration

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :