Menu Accueil

Et si la vie était ailleurs ?

 

L’autrice, Jesmyn Ward, nous plonge dans le sud des Etats-Unis au sein d’une famille noire. Jojo a treize ans. C’est le grand frère et le repère familial de Kayla, toute petite fille.

EXTRAIT

KAYLA A FAIM. Je le sais parce qu’elle n’arrête pas de pleurer, parce que dès qu’on repart elle se roule en boule, elle s’arc-boute et donne des coups de tête dans son siège. Et elle braille. Je sens qu’elle va mal. Son ventre la fait souffrir. Elle a besoin de la remplir, alors je la détache et je l’assois sur mes genoux, mais ça n’aide pas. Elle crie un peut moins fort, un peu moins aigu et perçant. La douleur s’émousse. Mais elle continue à balancer la tête dans ma poitrine, et son crâne est fin contre mes os, contre la pierre où mes côtes fusionnent, un crâne aussi facile à briser qu’un bol en porcelaine.

Léonie est noire et  Michael est blanc. Ce sont les parents de ces deux jeunes enfants. Ils forment un couple mixte.

Léonie, avait dix-sept ans lorsque Jojo est né. A l’époque, elle était folle amoureuse de Michael. C’est lui qui lui a fait connaître la drogue. Puis, avec la disparition de son frère Given, elle n’a pas pu arrêter. Parfois, elle le voit et l’entend lui parler. Son humeur est très variable et tout en aimant ses enfants, elle est loin de représenter la figure maternelle de la famille. Ses parents sont présents pour apporter un peu de chaleur à ce foyer. On ne parle pas de la famille de Michael car ils n’ont jamais accepté que leur fils soit accompagné d’une compagne noire et d’enfants métis.

 

EXTRAIT

Mais bon Dieu, ces gosses, c’est à moitié elle. Et aussi le petit, là, Riv. Pas un bon sang. Peau de merde. » Sa voix finit tellement haut dans les aigus que j’ai du mal à l’entendre par-dessus la télé, par-dessus l’enthousiasme d’une pub pour une voiture au prix miraculeusement réduit.

Ce contexte est aggravé par la présence en pointillé du père, Michael, qui purge une peine de prison. C’est dans ce même lieu que le grand-père de Léonie a déjà fait un séjour du temps où les hommes et enfants de couleur étaient arrêtés sans raison. Un lourd secret, jamais révélé, étouffe cet homme maintenant âgé.

La date de sortie de Michael est programmée. Léonie part le chercher avec ses enfants sous le regard réprobateur de ses parents qui pensent que ce n’est pas un lieu idéal pour eux. Un sacré road-trip en perspective !

 

COUP DE COEURCoup de cœur !COUP DE COEUR

5 ETOILES

Note : 5/5

Ce que j’en pense…

Un roman stupéfiant à plusieurs voix qui nous entraîne à travers le racisme, la pauvreté,  la drogue, le droit des enfants, les croyances et les esprits. C’est l’ensemble de tous ces thèmes qui font de cette histoire des pages d’émotions vives !

Peut-on réellement se sortir de la pauvreté avec tout ce qu’elle entraine ? Le plus lucide est un des narrateurs, Jojo. Mais il n’a que treize ans…

Lorsque vous commencerez l’histoire, vous ne pourrez plus la lâcher !

 

ETOILES NOIRES

Le chant des revenants de Jesmyn Ward

Titre original : Sing, unburied, sing

Editions Belfond

Traducteur : Charles Recoursé (anglais des Etats-Unis)

Publication : février 2019

Nombre de pages : 270

ISBN : 2714454135

Grand prix des lectrices Elle 2019

Prix America 2019

Catégories :Auteur Américain Coup de cœur Rentrée littéraire 2019 Roman

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :