Menu Accueil

Adieu les sixties !

 

Alice Burns est une jeune éditrice de trente ans. Elle rend visite à son frère cadet, Adam, qui purge une peine de prison et n’a plus vraiment de contact avec les autres membres de sa famille. Il lui révèle un secret datant des années où il était un joueur de hockey sur glace plein d’espoir pour son équipe. Cette révélation ramène Alice des années en arrière. Que s’est-il passé pour ce frère au caractère si réservé ?

Dans les années soixante-dix, les Burns sont une famille middle-classe composée d’un père, Brendan, catholique irlandais rigide, qui travaille la plupart du temps au Chili dans l’industrie minière. Pour lui, tous ces déplacements continuels représentent plutôt un échappatoire. Il a beaucoup manqué à Alice pendant ses jeunes années. Sa mère, Brenda, est issue d’une famille juive de Brooklyn. Elle est dotée d’un caractère intrusif qui ne supporte pas qu’on lui cache quelque chose et ne peut pas s’empêcher d’accrocher les mots et les gens. Les trois enfants sont élevés de façon très stricte. Peter, le frère aîné, partira travailler avec son père en Amérique Latine. Il a hérité du caractère très débrouillard de la figure paternelle ce qui concerne les affaires.

EXTRAIT

Nous. Les Burns. Deux parents nés dans l’abondance des Années folles, avant la dégringolade vers les épreuves et l’abattement national. Trois enfants nés plus tard, dans la paix et la prospérité du milieu du siècle. Une quintette d’Américains issus des sommets de la classe moyenne ; cinq brillants exemples — chacun à sa manière — du gâchis que tant d’entre nous font de leur vie.

Le chemin d‘Alice commencera par son adolescence avec des rêves plein la tête. Puis, elle entrera à l’université pendant les années 70, période où les mœurs se libèrent. C’est une élève brillante qui a hâte de quitter sa famille pour pouvoir enfin se réaliser.

Ces années de campus seront positives car l’éloignement avec sa famille lui permettra de faire son expérience en entrant dans le comité éditorial du journal universitaire, elle débutera une vie de couple, se trouvera confrontée au sexisme, à l’homophobie, au racisme…

 

3 ETOILES

 

Ma note : 3/5

Ce que j’en pense…

 

La Symphonie du Hasard est une trilogie qui dévoile les secrets d’une famille ainsi que leur confrontation générationnelle dans la société américaine à partir des années 70, période de changement notoire pour l’histoire américaine.

Avec ce premier tome et à travers le regard de l’héroïne, Alice Burns, nous entrons dans la période pré-Reagan des Etats-Unis. C’est la mise en place des personnages et des événements permettant d’ouvrir la porte de la suite de l’histoire après la réélection de Nixon et la chute d’Allende.

EXTRAIT

En janvier, Richard Nixon a prononcé pour la seconde fois le serment présidentiel, debout sur les marches du Capitole. Quelques jours plus tard, mon père m’a envoyé une carte postale illustrant l’événement : « 1973 commence bien ! J’espère que tu gardes le sourire. Bises, papa ». »

Tout est en mouvement, les mentalités, la liberté, l’homosexualité, la libération des femmes, la fin de la guerre du Vietnam, l’abandon de certaines traditions…

Ce livre ne m’a pas vraiment « emportée » mais il reste intéressant car il n’est que le premier tome d’une fresque qui risque de prendre de la vitesse à partir du numéro deux ! Affaire à suivre avec le sourire !

 

ETOILES NOIRES

La Symphonie du hasard (Tome 1) de Douglas Kennedy – Traductrice : Chloé Royer – Editions Pocket (octobre 2018) – Editions Belfond (novembre 2017)

ISBN : 978-2-266-28672-5

 

 

 

Catégories :Auteur Américain Fiction Littérature américaine

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :