Menu Accueil

Se reconstruire après un deuil

 

Diane tient un café littéraire avec son meilleur ami, Félix. Elle vit avec son mari Colin, et sa petite fille Clara. Alors que leurs vies s’écoulaient tranquillement Colin et Clara ne reviendront pas, victimes d’un accident de voiture.

Diane sera obligée de faire face à la disparition prématurée de deux êtres qui remplissaient sa vie.

N’ayant plus la force de résister à l’absence des êtres aimés, elle décide de partir en Irlande et laisse Félix se débrouiller avec le café littéraire. Avec Colin, ils avaient prévu de faire ce voyage. Elle quitte son appartement et refuse l’aide de ses proches qui essaient de la persuader qu’elle ne pourra pas s’en sortir toute seule.

EXTRAIT

J’attendais dans le canapé l’heure du départ, en remuant nerveusement les doigts ; mon pouce buta sur mon alliance. Je ne manquerais pas de rencontrer du monde en Irlande, ces gens verraient que j’étais mariée, il me demanderaient où est mon époux, et je serais incapable de leur répondre.

Le lieu a été choisi au hasard. C’est un petit village irlandais, Mulranny, près de la mer. Diane a loué un charmant cottage. A son arrivée, elle est chaleureusement accueillie par les propriétaires. Malgré la beauté du site, elle restera cloitrée pendant des jours n’arrivant plus à gérer sa peine.

Elle fera la connaissance de son irascible voisin, Edward, qui n’est autre que le neveu de ses propriétaires. C’est un photographe meurtri par la vie et les femmes. Il ne veut plus se lier avec qui que ce soit.

EXTRAIT

— Bonjour Edward, que puis-je faire pour toi ? lui demandais-je avec mon plus beau sourire.

— Baisser ta musique de merde !

— Tu n’apprécie pas le rock anglais ? Tes compatriotes…

Il donna un coup de poing dans le mur.

— Je ne suis pas anglais.

— C’est clair, tu n’as pas leur flegme légendaire.

 

Après pas mal de rebondissements, ils réussiront à entamer une histoire mais une femme ressortira de la vie d’Edward…

 

Ma note : 2/5

Ce que j’en pense…

Comment gérer le deuil ?

Existe t-il une recette miracle pour se reconstruire ?

Malheureusement, non. Chaque individu gère le malheur qui le frappe à sa manière. Dans la première partie de ce livre, les étapes comme l’éloignement, le renfermement sur soi-même, l’incapacité de communiquer sont bien décrites.

Par contre, à partir du moment où l’héroïne, Diane, rencontre son beau photographe irlandais doté d’un affreux caractère… tout devient prévisible et à la limite du cliché. C’est un roman qui se lit rapidement mais qui ne m’a pas vraiment convaincue.

 

ETOILES NOIRES

 

Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand

 

Editions Lafon – Publication : Mars 2013

Editions Pocket : Juin 2014

Nombre de pages : 182

ISBN : 2266243535

Catégories :Auteur français Littérature française Roman

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :