Menu Accueil

Que de souffrance !

 

A vingt ans, Moe quitte Tahiti et son soleil  pour rejoindre Paris avec Rodolphe, son amoureux rencontré là-bas. Arrivés en France, ce beau monsieur change de visage. Pendant six ans, ils vivront avec la mère de celui-ci. Les épisodes alcooliques de cet homme, sa brutalité et le caractère revêche de sa vieille mère pousseront Moe à quitter le domicile.

Un petit garçon, Côme, est né entretemps. Mais seule, sans argent et avec un bébé, l’avenir s’assombrit très rapidement.

Elle échouera dans un centre d’accueil pour les « oubliés de la vie », surnommé la Casse. Les habitants sont logés dans des voitures qui ne sont pas détruites et paient un loyer pour habiter dans ce bidonville. C’est un véritable pouvoir parallèle qui s’est instauré sur place. Toutes les personnes ont l’obligation de travailler dans des champs de culture situés autour de ce lieu. Ils reçoivent un salaire plus que dérisoire. Pas le droit d’être fatigués ou malades, des gardiens les surveillent. C’est une prison à ciel ouvert avec tous les trafics que l’on peut imaginer… ou pas. Pour sortir de cet enfer, il faut s’acquitter d’une somme si importante que n’importe quel locataire mettra des années à économiser.

EXTRAIT

La ville est construite comme ces villages de vacances qui s’étalent le long d’une interminable route ovale, avec des dizaines de petites rues desservant des bungalows serrés les uns contre les autres à deux pas de la plage. Sauf qu’ici, les maisons sont remplacées par des voitures, et il n’y a pas de plage. Mais il y a un barrage, un magnifique ouvrage d’art qui empêche que les habitants s’enfuient – car l’envie les prend souvent, au début.

Complètement désemparée, Moe se retrouvera catapultée avec son petit garçon dans un cauchemar. Le hasard, fera qu’elle se retrouvera à côté de cinq femmes. La plus âgée, Ada, est une guérisseuse afghane. Elle a pris son aile, Poule, Jaja, Marie-Thé et Nini peau-de-chien. Moe et Côme se retrouveront tout de suite intégrés. Toutes ont eu des destins bien différents mais se retrouvent ensemble aux portes de l’enfer.

EXTRAIT

Mais cela fait longtemps qu’elle l’a quitté. L’Afghanistan.

Ce pays qu’Ada a toujours connu en guerre. Depuis de années, les villes ne sont que des fantômes, des blocs de pierres éventrés, déchirés, épars. Des moellons empilés à la va-vite pour faire des abris de fortune, de ceux qui qont destinés à durer une saison et qui vont rester dix ans, et que l’on ne sais plus, en hiver, comment réchauffer.

Dans ce groupe, il y a vraiment une solidarité hors normes. Ada dirige et protège ses filles. Elle est arrivée à la Casse il y a une vingtaine d’années. Elle en connait les codes. Les deux plus rebelles sont Nini peau-de-chien et Moe. Leur jeunesse les pousse à ne pas vouloir écouter les conseils, à se croire invincibles, éternelles…

Dans cette cour des miracles, nous écouterons le récit des vies brisées de ces femmes qui sont tombées dans une pauvreté extrême. Et comme si cela ne suffisait pas, pour aller encore plus dans l’horreur, les mauvais choix se sont greffés pour faire partie de cette danse macabre…

Ma note : 4/5

Ce que j’en pense…

Prendre une mauvaise décision ne tient pas à grand-chose. Cela nous arrive à tous. Mais dans le roman de Sandrine Collette, il y a une disproportion abyssale par rapport aux conséquences que cela amène. Quelle atmosphère douloureuse ! Les larmes noires sur la terre m’ont serré le cœur ! La vie bascule à chaque instant.

L’histoire des destins de ces femmes tisse la toile de ce roman noir. Leur volonté de sortir de la misère et leur solidarité féminine forcent l’admiration. Elles sont confrontées au racket, à la saleté, à la prostitution, à la violence et elles se relèvent encore et encore…

Pourquoi l’humain rejette t-il son semblable ? Sandrine Collette a-t-elle voulu nous alerter sur certains problèmes de la société ?

 

ETOILES NOIRES

Les larmes noires sur la terre de Sandrine Collette – Editions de l’Epée (en numérique) et Editions Denoël (en papier) – Publication en février 2017 – Nombre de pages : 336 – ISBN : 2253092622

Catégories :Polar/Thriller

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :