Menu Accueil

Souffrances générationnelles

COUP DE COEURWerner et Marcus sont deux amis aux prises avec la Grosse Pomme des années 70. Le premier est le séducteur du duo et le second veut prouver aux siens qu’il peut réussir dans l’architecture.
La rage de vouloir se sortir de la classe moyenne new-yorkaise est leur point commun. La construction des bâtiments est leur terrain de chasse.
Lors d’un déjeuner, Werner le tombeur aperçoit une jeune femme, Rebecca. Depuis cet instant, il ne peut plus s’empêcher de penser à elle.
C’est Marcus qui retrouvera les traces de cette belle apparition. Rebecca est une héritière très convoitée et protégée. Werner inventera des stratagèmes élaborés et drôles pour l’approcher avec succès.
Une idylle forte et passionnée naîtra entre ces deux êtres très différents l’un de l’autre. Lorsque Rebecca présente Werner à ses parents, sa mère est prise d’un malaise et s’enferme dans sa chambre.
Quelques jours plus tard, Werner prend conscience que Rebecca ne veut plus de contacts avec lui. Fou amoureux, il remontera dans son passé d’enfant adopté pour comprendre tous les non-dits qui enserrent sa vie.
Vingt-cinq en plus tôt, en 1945, la mère de Werner, Luisa, met au monde son petit garçon sous les bombardements de la ville de Dresde. Elle le confie à sa belle-sœur mais ne survivra pas à ses blessures.
COUP DE COEURMa note coup de cœur : 5/5 
Ce que j’en pense…
Coup de cœur pour ce roman d‘Adelaïde de Clermont-Tonnerre qui nous fait passer du Manhattan des années 70 à l’Allemagne de la seconde guerre mondiale.
En remontant le temps, notre héros, Werner, ne sera pas épargné par les secrets qu’il découvrira sur sa naissance. Il en aura parcouru du chemin !
Dans son roman, l’auteure évoque l’opération Paperclip. Cette action menée par l’armée américaine, avait pour mission d’exfiltrer et de recruter des scientifiques allemands issus du milieu industriel et chimique de l’armée nazie. L’intention finale était de récupérer les armes du Troisième Reich afin d’augmenter la puissance militaire des Etats-Unis.
Beaucoup de ces scientifiques, dotés d’une nouvelle identité, ont bénéficié de postes à haut niveau. Ils ont mené une existence paisible en oubliant leur passé de tortionnaire.
Cette initiative a permis aux américains d’affirmer leur suprématie technologique au moment de la guerre froide avec l’URSS. L’opération Paperclip sera dévoilée en 1973.
Le dernier des nôtres
Auteure : Adelaïde de Clermont-Tonnerre
Editions : Grasset
Publication : Août 2016
Nombre de pages : 496
ISBN : 2253070505
Grand prix du roman de l’Académie française 2017
Prix des lecteurs du Livre de Poche 2018

Catégories :Coup de cœur Roman inspiré de faits historiques

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :