Menu Accueil

Folle imposture

OLIVEROliver, auteur à succès d’histoires enfantines, rencontre Alice chez son éditeur.
Elle est illustratrice et en un coup de crayon, elle a su donner vie aux personnages imaginaires de ses contes.
Cet écrivain est en état de séduction permanente et utilise cet atout dès qu’il veut arriver à ses fins. Il n’aime pas qu’on lui résiste.
Le caractère doux et réservé d’Alice lui convient parfaitement. Elle est en admiration devant lui. Ils se marient et forment un couple heureux car sa femme préférant l’ombre à la lumière, Oliver ne peut que conserver cette première place.
Tous deux sont originaires de Dublin et viennent d’un milieu modeste. Dans le quartier de leur enfance, toutes les familles se connaissaient plus ou moins.
Les années s’écoulent. Oliver est confiant en son avenir car son succès ne s’émousse pas et Alice ne lui pose jamais aucune question.
Mais des années plus tard, un grain de sable vient s’immiscer dans leur vie bien réglée. La douce Alice traite son mari d’imposteur et de voleur avec une véhémence qu’il ne lui connaissait pas. Il ne le supporte pas et la frappe avec une telle violence qu’elle tombera dans un coma profond.
Quel lourd secret Alice a-t-elle découvert ? Que se passe t-il pour qu’Oliver endosse le rôle du méchant, du violent, l’infâme qui bat sa femme alors qu’il voulait seulement être un héros ?
Ma note : 4/5
Ce que j’en pense…
 
La première partie du livre nous fait découvrir les failles d’Oliver mais sans vraiment en comprendre la nature. Il y a une froideur, comme un trou béant ouvert à l’infini.
Pourtant, au premier abord, cet écrivain semble sûr de lui, cultivé, séduisant, argenté…
Puis, en tournant les pages, le lecteur découvrira le cheminement des événements sur une période de quarante ou cinquante ans. Le point de départ peut-il être son enfance ou sa « non-enfance » ? Le rejet, l’humiliation peuvent-ils façonner des humains en prédateurs ? Dans une spirale mensongère, il y a rarement une sortie…
Ensuite les autres protagonistes, spectateurs de cette lente tragédie, exprimeront chacun leur tour leurs impressions, leurs ressentis, leurs regrets de n’avoir rien vu, leurs versions extérieures des événements.
Mais en attendant, Alice n’a plus de vie…
L’auteure, Liz Nugent, dissèque point par point la vie d’un pervers manipulateur arrivé au bout de sa route.
Aucun motif n’est valable pour justifier de tels actes.
Oliver ou la fabrique d’un manipulateur
Auteure : Liz Nugent
Traductrice : Edith SOONCKINDT
Editions : Denoël
Parution : septembre 2015
Nombre de pages : 243
ISBN : 9782207118740

Catégories :Polar/Thriller

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :