Menu Accueil

Rires et pleurs

HISTOIRE SE TERMINEFrederica Zevi est une femme de quarante-neuf ans. Son mari, Matteo, revient à Rome après seize ans d’exil aux Etats-Unis pour cause de dettes.
Et oui… elle était tombée amoureuse d’un séducteur polygame qui n’a pas été plus élégant avec elle qu’avec les autres. Elle lui avait laissé jusqu’à ses cinquante bougies pour revenir.
Frederica aurait dû s’appeler Pénélope…
Pas de chance, Matteo a dû l’entendre !
Lorsqu’il arrive à l’aéroport, il est étonné que personne ne soit là pour l’accueillir. Lui qui avait fui pour ne pas être la victime malheureuse d’un créancier en colère, pensait que tout le monde serait présent pour le retour du prodige.
Quelques temps avant son retour en Italie, il a essayé de recontacter deux de ses ex-épouses, son fils, sa fille ainsi que son ami d’enfance, Tati.
Lui seul a répondu. Pendant l’absence prolongée de leur père, il a voué un véritable sacerdoce aux enfants de Matteo, Giorgio et Martina. Cet ami fidèle a toujours répondu présent et a endossé le rôle de père que Matteo n’a jamais su appliquer.
L’acceptation du retour de la figure paternelle va être compliquée dans cette famille de la bourgeoisie juive italienne. Giorgio tient un restaurant, sa femme attend la venue imminente d’un enfant… bref, il n’a pas une minute à lui et refuse de revoir son père. Il pense que celui-ci détruit tout ce qu’il touche.
Martina est mariée à Lorenzo, fils d’une grande famille argentée. Elle reproche à son mari d’être trop proche de sa mère mais en même temps, elle tombe amoureuse de sa belle-sœur. Elle ont fait une partie de leurs études ensemble et ont échangé un baiser passionné que Martina n’arrive pas à oublier.
Giorgio a refait son restaurant et organise une fête pour l’inauguration et la naissance de son fils Noah. Tous les protagonistes vont s’y retrouver.
Ils n’auraient jamais imaginé être les témoins d’un événement si dramatique qui allait changer leurs vies.
Ma note : 3/5
Ce que j’en pense… 
 
Les vanités sont mises à rude épreuve avec cette saga familiale qui mettra à mal cette famille bourgeoise italienne.
Alessandro Piperno passe d’un protagoniste à un autre, se révèle parfois féroce mais jamais injuste.
Les non-dits, les secrets, les difficultés, l’extravagance et l’humanité peuvent être des ingrédients piquants pour l’auteur qui nous emmène dans les dédales de la filiation paternelle, de la polygamie, de la mythologie grecque… et d’une tragi-comédie qui ne pas pas complètement emballée à cause d’une certaine lenteur et résignation des personnages.
Une chose est sûre : la fin est inattendue !
Là où l’histoire se termine
Auteur : Alessandro Piperno
Traductrice : Fanchita Gonzalez Batlle
Editions : Liana Levi
Nombre de pages : 304
Publication : Août 2017
ISBN : 9782867469411

Catégories :Roman

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :