Menu Accueil

Secrets de famille

ILE DES OUBLIESLondres, 2001
Alexis, jeune londonienne de vingt-cinq ans fraîchement diplômée d’archéologie décide de partir avec son fiancé Ed pour les îles grecques.
Sa mère, Sophia, est d’origine crétoise. Très secrète, elle a toujours eu quelques réticences à évoquer son enfance dans son village natal, Plaka, qu’elle a quitté à l’âge de dix-huit ans.
Le besoin de retrouver les racines familiales taraude Alexis depuis un moment. Percer les secrets qui entourent cette bourgade située face à l’île de Spinalonga qui, de 1903 à 1957, a accueilli des lépreux devient une nécessité.
Elle en parle a sa mère. Celle-ci lui remet une lettre destinée à Fotini, son amie d’enfance restée sur place avec qui elle n’a plus de contacts. Sophia est certaine que, malgré l’absence creusée par le temps, leurs liens d’amitié ne se sont pas taris. Elle pense que Fotini trouvera les mots justes pour expliquer les choses du passé à sa fille.
Une fois sur place, Alexis part pour Plaka. Très étonnée, elle s’aperçoit que sa mère ne lui a pas parlé de cette léproserie. Elle décide de visiter cette île, maintenant déserte, avant de rendre visite à l’amie de sa mère.
Fotini lui racontera pendant un long moment l’histoire de sa famille, les Petrakis, dont le destin est dramatiquement lié à l’île de Spinalonga.
Tout a commencé en 1939 lorsqu’Eleni, arrière grand-mère de notre jeune londonienne, remarquera des tâches de dépigmentation sur sa peau…
Au début du siècle dernier, le gouvernement avait décrété que tous les lépreux de Grèce et de Crète devaient être confinés sur cet îlot rocheux, surnommé « le village des morts vivants ». L’Etat concédait des fonds pour favoriser l’installation des malades afin d’éviter la contamination et les troubles en ville.
Au début du vingtième siècle, aucun traitement contre la lèpre n’était encore disponible et ces gens étaient considérés comme une malédiction.
Alexis se retrouvera plongée dans un univers qu’elle n’aurait pas pu imaginer. Elle découvrira les secrets de sa famille sur plus de soixante ans qui l’inciteront à prendre des décisions dans sa propre vie.
Ma note : 4/5 
Ce que j’en pense…
 
Le personnage d’Alexis représente la jeune génération à la recherche de ses racines !
L’histoire de cette famille modeste débute en 1939 et le sort s’y acharnera pendant un long moment.
Nous y retrouverons tous les ingrédients d’une saga, à savoir : l’amour de la famille, les sentiments amoureux, les jalousies, les naissances, les morts… avec en toile de fond les lépreux de Spinalonga.
Les recherches historiques de l’auteure, Victoria Hislop, nous décrivent la vie de cette léproserie à ciel ouvert et les répercussions physiques et sociales que ces malades devaient subir. Tous les niveaux sociaux étaient concernés car cette maladie n’épargnait personne.
Dès l’apparition du plus petit symptôme, les contaminés étaient dirigés sur l’île. Les gens étaient terrifiés par les ravages de ce mal aussi vieux que l’humanité.
Du jour au lendemain, les lépreux devenaient des parias. Ils étaient parqués, exclus, abandonnés, leurs vies étaient détruites. Jusqu’à ce qu’un antibiotique soit découvert, ils savaient qu’ils ne reviendraient pas de cette île.
La phase historique du roman nous décrit l’avancée des recherches médicales, la gestion du rejet et de l’intolérance d’une société bien portante ainsi que les traumatismes familiaux.
C’est un véritable plaidoyer contre l’exclusion que nous livre Victoria Hislop et nous rappelle que les différences laissent sur le bord de la route ceux qui ne rentrent pas dans le moule.
L’île des oubliés
Auteure : Victoria Hislop
Traductrice : Alice Delarbre
Editions : Les escales et Livre de poche
Nombre de pages : 432
ISBN : 978-2-253-16167-7

Catégories :Roman inspiré de faits réels

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :