Menu Accueil

Voir Venise et mourir

LE CAFEVoir Venise et mourir… c’est en quelque sorte ce qui est arrivé à Nelly, lorsqu’elle décide de passer un mois à Venise.
Venise, la Sérénissime, la cité des amoureux, ville lumière qui électrise les passions…
A Paris, Nelly prépare un mémoire de licence et est aussi devenue l’assistante du professeur de philosophie, Daniel Beauchamp depuis onze mois. Elle s’est secrètement amourachée de cet homme divorcé plus âgé qu’elle.
Discrète et réservée, à l’aube de sa vie de femme, elle vit dans un deux pièces parisien acquis avec l’argent de l’héritage de ses parents. Ceux-ci sont décédés alors qu’elle n’avait que huit ans.
Nelly a été élevée par sa grand-mère Claire dont elle n’a pas hérité du caractère intrépide. Jeanne, sa cousine, tient un café dans le quartier latin où l’on déguste les tartes aux poires les plus exquises de la capitale. Elle lui demande assez régulièrement si elle n’a pas enfin trouvé un fiancé… ce qui exaspère profondément Nelly et la pique au vif !
Celle-ci prend donc la décision de ne plus subir sa vie et écrit une longue déclaration d’amour sur papier bleu à son professeur, persuadée qu’il cache aussi ses sentiments envers elle. Elle décide de lui remettre sa missive en mains propres.
Malheureusement ou heureusement, les choses ne se dérouleront pas comme prévu. Ce tournant de vie la propulsera à Venise où le hasard lui réservera de bonnes surprises. Elle constatera qu’elle avait beaucoup de points communs avec sa grand-mère comme Il Settimo cielo, café très connu et plein de souvenirs qu’elle découvrira au gré de ses pas dans les rues vénitiennes.
Ma note : 3/5 
Ce que j’en pense…
Le titre, Le café des petits miracles, convient parfaitement à notre héroïne, qui ne songe qu’au prince charmant.
L’histoire romanesque que nous offre Nicolas Barreau est celle d’une étudiante qui tombe amoureuse de son professeur.
Un troubadour américain et sa cousine seront la pousseront à se remettre en question et à réfléchir sur son devenir. Elle partira à Venise avec le livre d’un auteur italien qui appartenait à sa grand-mère. Cet ouvrage lui fera traverser le passé, le présent et le futur.
Paul Eluard disait qu’il n’existait pas de hasard, seulement des rendez-vous…
Tous les ingrédients sont présents pour profiter d’une ballade sentimentale et légère dans les rues de la Cité des Doges. Le romantisme est au rendez-vous et sans tomber dans la mièvrerie, Venezia sarà sempre : amore mio !
Le café des petits miracles
Auteur : Nicolas Barreau
Editions Héloïse d’Ormesson
Publication : janvier 2018
Nombre de pages : 296
ISBN : 978-2-35087-438-8

Catégories :Roman

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :