Menu Accueil

Cavale d’après-guerre

MENGELELa seconde guerre mondiale fait rage dans plusieurs pays de la future Europe.
A la fin des années quarante, Bueno Aires, capitale argentine, devient une ville peuplée d’allemands peu recommandables.
Ce pays ouvre ses portes aux nazis quelque soit leurs fonctions occupées sous l’armée allemande.
Son président, Juan Perón, surnommé El Líder ressent une fascination pour l’Allemagne d’Hitler. Des bruits courent sur un trésor nazi qui aurait fini sa course dans les caisses présidentielles…
Juan Perón avait dans l’idée de constituer un quatrième Reich car certain qu’une troisième guerre mondiale était en préparation, il voulait en prendre les commandes.
Un des pires nazis profitera de cet accueil argentin, Josef Mengele, surnommé l’ange de la mort par ses victimes.
Cet homme, médecin issu d’une famille très aisée a rejoint le parti nazi en 1937. Après diverses affectations militaires, il fut affecté en 1943 au camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau pour affiner ses recherches génétiques sur des sujets humains.
A la fin de la guerre, il fut arrêté mais réussit à s’enfuir en Argentine dès 1949 avec l’aide d’anciens officiers SS.
Le père de Josef Mengele, fondateur d’une entreprise prospère de machines agricoles allemandes, lui envoyait de quoi vivre une vie d’exil plus que confortable.
L’auteur, Olivier Guez, nous expliquera point par point la cavale du fugitif, qui prendra plusieurs pseudonymes pour ne pas être dénoncé. Il étendra sa fuite vers le Paraguay et le Brésil.
Victime de paranoïa et de sérieux ennuis de santé, il eut une mort inattendue mais beaucoup trop douce pour tous les fantômes qu’il laissa derrière lui.
COUP DE COEURNote coup de cœur : 5/5 
Ce que j’en pense…
 
Merci à l’auteur, Olivier Guez, pour toutes ses recherches entreprises afin de mettre à jour la cavale de ce criminel de guerre nazi en Argentine.
Les sources bibliographiques en fin d’ouvrage sont vraiment très complètes.
Trente ans de traque pour un homme qui a bénéficié de plusieurs concours de circonstances incroyables qui lui ont permis d’échapper plusieurs fois à l’arrestation malgré la chasse engagée par le Mossad.
Le boucher d’Auschwitz fut un être égocentrique, manipulateur, froid, doté d’une idéologie morbide qui n’a jamais rien renié de ses actes même devant l’un de ses fils qui le sommera de lui dire toute la vérité.
Un livre sur une période très sombre du vieux continent et sur la folie des hommes…
La disparition de Josef Mengele
Auteur : Olivier Guez
Editions Grasset
Publication : Août 2017
Nombre de pages : 231
ISBN : 978 2 246 85587 3
Prix Renaudot 2017

Catégories :Auteur français Coup de cœur Littérature française Rentrée littéraire 2017 Roman inspiré de faits historiques Romans sur la seconde guerre mondiale

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :