Menu Accueil

Hymne à la vie

CROIRE AU MERVEILLEUXCOUP DE COEURDans le nouveau roman de Christophe Ono-dit-Biot, le personnage principal, César est un passionné de mythologie grecque et de littérature antique. Sa femme, Paz, d’origine espagnole, se noie en le laissant seul avec Hector, leur petit garçon. C’est la descente aux enfers pour César.
Il n’arrive pas à surmonter sa douleur et n’assume plus son éducation. Le fait de ne pas savoir si, dans ce geste, Paz voulait les oublier ou si elle pensait revenir, le ronge moralement.  Plus rien ne le retient à la vie.  Il se concocte un petit cocktail médicamenteux qui devrait le faire rejoindre Paz. Il a déjà avalé la moitié de la dose requise pour passer du côté du paradis quand soudain on frappe à sa porte.
César est déjà assez embrumé avec ce qu’il a ingéré et va difficilement ouvrir à ce visiteur impromptu. Une jeune femme blonde se tient devant lui.  Ce n’est pas sa voisine car celle-ci a au moins quatre-vingt ans. Elle lui dit qu’elle se prénomme Nana, qu’elle est étudiante et qu’elle a perdu ses clés. Derrière César, elle aperçoit une grande bibliothèque de livres anciens. Elle lui explique qu’elle est d’origine grecque et qu’elle est passionnée par les textes antiques, comme lui. Elle lui emprunte un livre et promet qu’elle lui rendra dans quelques jours.
César, coupé dans son élan morbide décide de retourner en Italie pour faire réparer la « nuotatrice », cette petite statue que  Paz aimait tant ! C’est une représentation d’une femme d’argile, un hommage à Esther Williams. Cette « nuotatrice » avait une valeur de symbole pour Paz. Ils l’avaient achetée en Italie et avaient demandé à ce qu’elle leur soit envoyée chez eux à Paris. Malheureusement, elle s’était cassée durant le transport et Paz en avait été très contrariée.
L’Italie, sophistiquée et barbare imposera à César la souffrance des endroits découverts avec un être aimé alors qu’il a disparu. Il répondra aux demandes de nouvelles de Paz par : « ma femme est morte ». Il fera ce beau pèlerinage, douloureux et nécessaire dans le processus de deuil qu’il a engagé sans en être encore tout à fait conscient.
Il rentrera chez lui à Paris avec la « nuotatrice » réparée et le sentiment d’avoir fait plaisir à Paz. Nana réapparaîtra pour lui rapporter son livre et lui fera connaître son monde bourgeois et décadent. Ce n’est pas elle qui est décadente, juste « son monde ».
Un jour, Nana dit à César que son père, Athanis, veut le voir. C’est un homme très influent que tout le monde craint. Il habite sur une île grecque. Athanis est un vieil homme qui emmènera César sur le jeu de piste de sa renaissance …
Les personnages
César, le héros en errance après le décès de sa femme.
Paz, son épouse s’est noyée. Suicide ou accident ?
Hector, 6 ans, fils de César et Paz.
Nana, étudiante d’origine grecque qui sonne à la porte de César.
Marcello, frère de Nana.
Dita, sœur de Nana
Athanis, père de Nana
Luca, Luigi, Claudio, amis de César et Paz.
Claudio est propriétaire d’une cave à vin de Positano.
Fabio est le réparateur de la « nuotatrice », statuette que Paz aimait énormément.
Les lieux
– L’Italie, La côte Amalfitaine, Naples, Positano et Paestum.
– Les îles grecques de la mer Egée.
– Majorque.
– Le Japon, l’île de Teshima, dans la mer intérieure de Seto
– Paris
COUP DE COEURMa note coup de cœur : 5/5
Ce que j’en pense…
Plus qu’un roman, Croire au merveilleux est le conte moderne d’un mari atomisé par la mort de sa femme et ne faisant plus face à son rôle de père.
Malgré les apparences, c’est une douce histoire d’épreuves du deuil en passant par la mythologie jusqu’à la renaissance. Pour l’auteur, la renaissance n’est pas seulement dans l’absolu, elle est aussi physique. Le retour des sensations, le besoin de se sentir à nouveau vivant. Le faire n’est pas important, le ressentir est primordial. C’est un roman magique. L’écriture est fine et poétique. Une invitation au voyage par les dieux grecs qui promènera notre protagoniste dans ses rêves, son enfance, le monde adulte actuel. Les relations père-fils sont très bien détaillées. Le métissage de l’espace temps vous attrape et ne vous lâche pas.
La côte Amalfitaine, les îles grecques de la mer Egée, Majorque, Paris, le Japon, l’art, le design, les livres anciens … J’ai adoré ce mélange de culture et civilisation méditerranéennes. Ce livre fait référence à l’antique avec des citations écrites en lettres helléniques sans occulter la réalité du temps présent en nous rappelant certains actes terroristes actuels, comme si tout était écrit depuis la base de notre civilisation.
Croire au merveilleux
Auteur : Christophe ONO-DIT-BIOT
Parution : mars 2017
Editions Gallimard
EAN : 9782070118328
ISBN : 9782070118328
Nombre de page : 234

Catégories :Auteur français Coup de cœur Littérature française Roman

Tagué:

Bookiners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :